dorin2_25.jpg

Philippe Dorin est l’un des auteurs dramatiques majeurs pour la jeunesse, publié à l’Ecole des Loisirs. Depuis 1997, il codirige avec Sylviane Fortuny la compagnie “Pour ainsi dire”. Ensemble, ils ont reçu le Molière 2008 du spectacle jeune public pour “L’hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains.”

Son théâtre, à la fois limpide et empreint de poésie, nous enchante. Des textes qui nous rappellent des partitions de musique avec leurs rythmes, leurs silences, leurs mots qui sonnent tels des notes, les reprises de courtes phrases, de mots qui se répètent.  
« Les enfants ont façonné la singularité de mon écriture : j’aime utiliser des mots simples, des situations concrètes, qu’ils peuvent aisément saisir même s’ils ne comprennent pas tout. Cette part d’inconnu est aussi ce qui excite leur curiosité et les fait grandir. »

En dehors de l’écriture de ses pièces, il aime proposer d’autres formes de rencontres avec le public : des ateliers d’archéologie poétique à partir de feuilles de papier pelure, d’encre bleue et de petits cailloux blancs, et des résidences inédites dans des classes ou des bibliothèques où il prend volontiers la place d’écrivain public ou anime des ateliers de lecture à haute voix. « Pour faire vivre les textes de théâtre, les faire lire à voix haute par les enfants. Cela leur donne une idée plus juste du théâtre qu’en les mettant en scène. »

Sa conférence “Mise en voix, théâtre et poésie” a eu lieu le Lundi 24 février 2014, de 17h à 19h15 à l’Auditorium du Centre Universitaire de Montauban.

Il était invité dans le cadre du Prix littéraire de liaison CM2/6ème Manuel Azana pour son ouvrage Abeilles, habillez-moi de vous, aux éditions L’Ecole des Loisirs, et en avant première du Salon du livre jeunesse de Montauban Les jolis mots de mai, événements également organisés par l’association REEL.

“Pour commencer et en guise d’entraînement, je vous propose de lire ensemble le début de Sacré silence…” L’auteur a tout de suite donné le ton, d’une conférence très ludique, interactive, à un public venu nombreux et diversifié : plus de cent enseignants du 1er et du second degré, bibliothécaires, animateurs de centres de loisirs, étudiants…
Une salle comble et bientôt comblée. Pas de cours théorique mais, à partir de la découverte par le jeu d’extraits d’œuvre de Mr Dorin, une sensibilisation au théâtre jeunesse et à la lecture à haute voix, donnant des clés pour transmettre aux enfants et aux adolescents le goût de lire et du partage. Dans une seconde partie, à bâton rompus, chacun a pu s’exprimer, poser des questions ou simplement parler de son expérience… avant un pot de l’amitié offert dans des verres en papier confectionnés par l’auteur, remplis de mots pour construire et dire tous ensemble une histoire… à suivre. Puisqu’on pourra retrouver ou rencontrer Philippe Dorin au Salon du livre jeunesse les 17 et 18 mai prochain, à Eurythmie.

Share This